L’agriculture et les énergies vertes peuvent-elles être liées ?

par L'antenne de Paris-Saclay le 24 mai 2024 agroparistech-23mai
Le jeudi 23 mai, l'antenne de Paris-Saclay a organisé une table ronde intitulée "Agriculture et énergies vertes. Des destins communs ?" à AgroParisTech. Cet événement a rassemblé des experts pour discuter des liens étroits entre l'agriculture durable et les énergies renouvelables, mettant en avant les pratiques innovantes et les synergies possibles entre ces deux secteurs.
Intervenants et thématiques abordées Antoine Armand, député et auteur de "Le mur énergétique français", a ouvert la discussion en soulignant les défis énergétiques auxquels la France est confrontée et en expliquant comment l'agriculture peut jouer un rôle clé dans la transition énergétique. Son intervention a porté sur l'urgence de développer des politiques intégrées qui favorisent à la fois la production agricole durable et les énergies renouvelables. Benoît Gabrielle, enseignant-chercheur à AgroParisTech et auteur principal du chapitre "Bioénergies" du rapport du GIEC de 2011, a détaillé les différentes formes de bioénergies et leurs potentiels pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il a également souligné l'importance de la recherche et de l'innovation dans ce domaine pour maximiser les rendements énergétiques tout en préservant les écosystèmes. Clémence Daudé, responsable des partenariats agricoles de Photosol et ancienne analyste agricole pour le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, a partagé son expérience dans le développement de projets agricoles intégrant des sources d'énergie renouvelable. Elle a présenté des cas concrets de partenariats réussis entre agriculteurs et entreprises de l'énergie solaire, mettant en lumière les bénéfices économiques et environnementaux de ces collaborations. Conclusion et perspectives La table ronde s'est terminée sur une note optimiste, avec un consensus sur la nécessité d'unir les efforts des secteurs de l'agriculture et des énergies renouvelables pour relever les défis environnementaux actuels. Les échanges ont mis en lumière des initiatives prometteuses et ont encouragé la poursuite du dialogue et de la collaboration entre les différents acteurs. Au cours de cette table ronde ont été évoquées de nombreux sujets relatifs à des questions de plus en plus prégnantes dans les débats environnementaux : Y a-t-il nécessairement une concurrence entre productions agricoles alimentaire et énergétique ? Comment les bioénergies peuvent aujourd’hui répondre à la nécessité de décarboner notre économie ? Jusqu’à quel point ? Quels sont les obstacles à surmonter pour rendre nos lois actuelles efficaces en matière de transition énergétique, sans compromettre notre capacité à avoir une production alimentaire suffisante ? En France ? En Europe ? Il ressort de ces discussions que nous devons envisager d’adopter une perception multifonctionnelle des systèmes agricoles : au lieu d’opposer production alimentaire et production énergétique à partir de ressources agricoles, il est possible de mettre en place des systèmes combinant les deux, sans nécessairement en compromettre une. La nécessité de produire de l’énergie sur notre sol s’inscrit dans une perspective d’indépendance par rapport à des pays avec lesquels les relations diplomatiques sont incertaines. Cette table ronde a clairement démontré que l'agriculture et les énergies vertes ont des destins communs, et qu'ensemble, elles peuvent contribuer significativement à un avenir plus durable et respectueux de l'environnement. https://youtu.be/iSLdWzgxQog

Sortie de l’ouvrage collectif « Europe, maîtriser notre avenir. Les voies du renouveau »

par L'équipe du Lab' le 3 mai 2024 Presentation_ouvrage
Jeudi 2 mai, le Laboratoire de la République réunissait tous les auteurs de son ouvrage collectif "Europe, maîtriser notre avenir. Les voies du renouveau".
Dans le cadre des élections européennes du 9 juin prochain, Le Laboratoire de la République a réuni un ensemble de personnalités et de membres de ses commissions pour offrir une perspective diversifiée sur les enjeux européens contemporains. Télécharger l'ouvrage en format numérique Se procurer l'ouvrage en format broché sur Amazon L'ouvrage « Europe, maîtriser notre avenir. Les voies du renouveau » explore neuf thèmes essentiels, reflétant les préoccupations majeures de la société européenne actuelle. Parmi ces thèmes figurent la défense européenne, la position de l'Europe sur la scène internationale, la lutte contre les risques de fragmentation des États de l'Union, la promotion d'une Europe offensive face à l'intolérance, la question migratoire, l'impact de l'intelligence artificielle sur l'économie, notre destinée numérique face au développement de l'IA, le renforcement de l'Europe sociale, et enfin, les enjeux du changement climatique à l'échelle globale et européenne.

Forte mobilisation pour une géopolitique de la démocratie en Orient

par L'équipe du Lab' le 1 mai 2024
Mardi 30 avril, l'Assemblée nationale a été le lieu d'une forte mobilisation pour la promotion et le combat des valeurs démocratiques dans la région du Moyen-Orient et du Caucase.
« Défendre nos valeurs, c’est aussi défendre nos intérêts » Le mardi 30 avril 2024, la conférence ayant eu lieu à l’Assemblée nationale avait pour objectif de débattre des défis auxquels sont confrontées les forces démocratiques au Moyen-Orient et dans le Caucase, en mettant notamment en lumière les situations de l'Arménie, d'Israël et du Kurdistan. La conférence a offert une tribune d'échange et de réflexion autour des enjeux cruciaux pour la démocratie dans cette région complexe du monde. Parmi les intervenants, on comptait des personnalités de renom telles qu'Eric Danon, ancien ambassadeur de France en Israël, Frédéric Encel, géopolitologue et essayiste, Patrice Franceschi, écrivain spécialiste de la région, Anne-Laurence Petel, députée et présidente du groupe d’amitié France-Arménie, Hasmik Tolmajian, Ambassadrice d’Arménie en France, et Tigrane Yegavian, journaliste et chercheur au Centre français de recherche sur le renseignement. Les débats ont abordé plusieurs thématiques majeures, notamment les perspectives d'élargissement des alliances pour les forces démocratiques, les relations avec les pays prônant une logique de paix et le soutien aux oppositions dans les régimes hostiles au modèle démocratique. Les intervenants ont souligné l'importance de renforcer les liens entre les nations partageant des valeurs démocratiques et de soutenir activement les mouvements en faveur de la démocratie dans les régions où elle est menacée. On a noté que certaines alliances paradoxales et contradictoires aux intérêts démocratiques de la région devraient être remises en cause. Merci aux députés Sarah Tanzilli, Benjamin Haddad et Mathieu Lefèvre pour leur intervention. https://youtu.be/3fZNTwTsYas Crédits photos : Lydia Kasparian

Retour sur la conversation éclairée de Nicolas Tenzer

par L'équipe du Lab' le 26 avril 2024 CE_Nicolas_Tenzer
Mercredi 24 avril, Brice Couturier et Chloé Morin ont reçu Nicolas Tenzer pour parler de son dernier ouvrage "Notre guerre : Le crime et l’oubli : pour une pensée stratégique", publié par les éditions de l'Observatoire
Lors de notre conversation éclairée mensuelle, Brice Couturier et Chloé Morin ont accueilli Nicolas Tenzer pour discuter de son dernier ouvrage, « Notre guerre : Le crime et l’oubli : pour une pensée stratégique », publié par les éditions de l'Observatoire. N. Tenzer a exposé la nécessité d'une stratégie lucide dans un monde où les certitudes passées obscurcissent les dangers futurs. Il a souligné l'urgence d'une nouvelle diplomatie face à la dégradation du droit international et à l'affaiblissement des démocraties confrontées à des régimes prêts à tout pour préserver leur pouvoir. En analysant les crises contemporaines telles que la guerre russo-ukrainienne et les ambitions chinoises, N. Tenzer a proposé un plan d'action rigoureux pour éviter les erreurs du passé et naviguer dans un monde où la guerre est devenue omniprésente. Son livre, bien plus qu'un ouvrage de géopolitique, est un appel à la lucidité et un avertissement contre les illusions qui nous rendent vulnérables. https://youtu.be/OXO87nS_vd8

Grand concours de plaidoyers à Lyon

par L'antenne de Lyon le 4 avril 2024
Mercredi 3 avril, à Lyon, de jeunes participants ont brillé en défendant leurs idées et positions. Ils ont démontré ainsi leur engagement. Cet évènement témoigne de la nécessité de donner la parole à la jeunesse et d'écouter des positions "plurielles".
L'éloquence et la fougue se sont déployées à Lyon ce 3 avril à l'occasion d'un concours de plaidoyers portant sur les 4 valeurs de la République, indivisible, sociale, démocratique et laïque. L'événement a été co-construit avec le Parlement des Étudiants et Les Engagés : 12 prises de paroles se sont succédées pour défendre, expliciter et argumenter des caractéristiques singulières de la République française. Ces artificiers de la vérité républicaine ont fait preuve d'un engagement et d'argumentaires puissants et originaux face à un auditoire qui a rassemblé une centaine de personnes. Le prix de la meilleure plaidoirie a été décerné à Adan Manceau pour sa défense passionnée de la République indivisible. https://youtu.be/D00MvMUkGtE?feature=shared

Assas : Quels impacts du numérique sur la jeunesse ?

par L'antenne d'Assas le 3 avril 2024
Le mardi 2 avril, l'antenne d'Assas a accueilli une table ronde passionnante sur l'impact du numérique sur la jeunesse. Cette thématique, d'une grande actualité, a suscité un vif intérêt auprès du public et a réuni un panel d'intervenants de renom.
L'événement s'est centré autour du temps d’écran, de l’impact du numérique sur l’éducation et du futur rôle des intelligences artificielles dans notre société. La table ronde a été animée par des experts de divers horizons, offrant ainsi une perspective variée sur la question. Parmi les intervenants figuraient Marie-Victoire Chopin, docteur en psychologie et MBA, rattachée au DMU Neurosciences, APHP Sorbonne Université, ainsi qu'Orianne Ledroit, responsable de cours du master « digital humanities » de Sciences-Po Paris et déléguée générale de EdTech France. Vincent Paul-Petit, maire de Seine-Port, a également apporté son point de vue en tant que représentant local, mettant en lumière les défis spécifiques rencontrés au niveau communal en lien avec l'évolution numérique. Thierry Taboy, responsable de l’impact du numérique sur la société et de l’impact de la société sur les tendances du numérique au sein du Groupe Orange, a partagé son expertise sur les perspectives à court et moyen terme des enjeux entre société et numérique, tout en évoquant les travaux de la commission Défi technologique du Laboratoire de la République. Serge Tisseron, psychiatre et membre de l’Académie des technologies, a enrichi les discussions par ses connaissances approfondies sur les effets psychologiques et comportementaux des écrans chez les jeunes. Les échanges ont été riches et animés, couvrant un large éventail de sujets tels que la surcharge d'informations, les défis éducatifs, les nouvelles formes d'interaction sociale et les enjeux de santé mentale liés à l'utilisation intensive des technologies numériques. En conclusion, cette table ronde a offert une plateforme stimulante pour explorer les complexités de l'impact du numérique sur la jeunesse. Les perspectives partagées par les intervenants ont permis de mieux comprendre les défis et les opportunités associés à cette révolution numérique, tout en mettant en lumière la nécessité d'une approche réfléchie et équilibrée pour accompagner les jeunes dans ce monde en constante évolution.

Pour rester informé
inscrivez-vous à la newsletter

S'inscrire